mercredi 6 août 2014

Pose de la première pierre à l'Université Abdou Moumouni de Niamey : Lancement d'un important projet de construction d'infrastructures universitaires au profit de toutes les universités publiques de notre pays

L'Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM) a servi de cadre, le 5 août dernier, pour le lancement d'un important projet de construction d'infrastructures universitaires au profit de toutes les universités publiques de notre pays. C'est le Premier ministre, Chef du gouvernement M. Brigi Rafini qui a parrainé la cérémonie de pose de la 1ère pierre de ce projet en présence des présidents des institutions de la République, des membres du gouvernement, des responsables des universités bénéficiaires et des structures syndicales estudiantines. A terme, les quatre universités publiques nigériennes à savoir l'UAM et les Universités de Maradi, Tahoua et Zinder seront dotées, chacune, d'une cité universitaire de 1.200 lits et d'un amphithéâtre de 1000 places.
Les travaux seront exécutés par l'entreprise burkinabé ECW en partenariat avec la société Nathiva Capital de Londres et cela dans le cadre du partenariat public-privé mis en oeuvre par l'Etat du Niger. Avant le coup d'envoi des travaux, plusieurs orateurs se sont succédé à la tribune pour dire leur opinion sur ce projet. Il s'agit notamment du Secrétaire général du comité directeur de l'USN, du vice-recteur de l'UAM et du ministre de l'Enseignement Supérieur de la Recherche et de l'Innovation M. Asmane Abdou. Le ministre a qualifié la journée d'hier de ''l'une des plus heureuses de son département ministériel'' et a témoigné de l'engagement personnel de Son Excellence Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État et de celui du gouvernement de M. Brigi Rafini à faire de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et l'Innovation, «le piédestal du développement économique et sociale du Niger et sa voie de sortie des affres du sous-développement.».


''La cérémonie de pose de la première pierre est la réalisation des promesses faites par les plus hautes autorités d'améliorer les conditions de vie et de travail des étudiants dans toutes les universités publiques du pays'' a dit le ministre en charge de l'Enseignement supérieur. La construction de ces infrastructures constitue un évènement important pour la communauté estudiantine en ce sens que, depuis sa création en 1974, l'UAM a une capacité d'accueil de seulement 1.268 lits alors qu'elle compte aujourd'hui plus de 15.000 étudiants inscrits. Le ministre Asmane Abdou a annoncé la réception très prochaine de deux bâtiments de 300 et 100 lits respectivement. A cela viendra s''ajouter la nouvelle cité de 1.200 lits. Ce qui renforcera notablement la capacité d'accueils de l'Université Abdou Moumouni. Les autres universités verront donc leurs capacités augmentées de 1.200 lits chacune soit un total de 4800 places pour l'ensemble des universités.
Le ministre en charge de l'Enseignement supérieur a indiqué que l'ensemble de ces réalisations sont rendues possibles grâce à l'implication personnelle du Président Issoufou Mahamadou dans l'amélioration des conditions de vie des étudiants dans les universités publiques nigériennes. En trois ans, l'UAM a bénéficié d'investissements lui ayant permis d'augmenter son patrimoine de 127%. C'est cette implication personnelle qui a permis la signature de l'accord de Partenariat Public Privé avec la
Société des Entreprises de Construction Woumtaba (ECW), en partenariat avec la Société Nathiva Capital de Londres. Le ministre a salué les deux partenaires qui vont investir la somme de 24 milliards de francs CFA pour la construction des cités et amphithéâtres. ''Cette action dit-il témoigne de la crédibilité et de la confiance retrouvées de notre pays sur la scène internationale''. M Asmane a rassuré les recteurs des universités que les infrastructures seront adéquatement équipées de matériels modernes et perfectionnés.
«Ces lieux de transfert de savoir et de connaissances, seront confortablement aménagés et pourvus d'un matériel perfectionné, afin de vous permettre, Messieurs les Recteurs, de faire littéralement un bond en avant, dans l'enseignement de notre jeunesse avide de connaissances, pour contribuer à la marche de notre pays vers des lendemains meilleurs » a dit le ministre. Il a remercié les entreprises partenaires avant de souligner la nécessité de respecter le délai d'exécution des travaux qui doivent durer 25 mois à compter du 14 juin 2014. «Pour le Gouvernement du Niger, il est impérieux que les délais de livraison promis soient respectés, ou mieux encore, anticipés» a-t-il précisé.
Intervenant auparavant, le Vice-recteur de l'Université Abdou Moumouni de Niamey M. Amadou Boureima a salué l'initiative du gouvernement qui place l'Enseignement supérieur au rang des préoccupations majeures à soutenir absolument pour un développement équilibré de notre pays. Il a rappelé que l'UAM est en pleine mutation, depuis 2007, avec les nouvelles reformes engagées tendant à la mettre au diapason de la dynamique régionale voire mondiale. ''La modernisation
oriente l'UAM vers une réponse à la demande sociale, vers l'adéquation formation-emploi avec la professionnalisation de la formation'' a-t-il souligné. Le vice-recteur a dit que l'UAM est particulièrement honorée d'accueillir la cérémonie de pose de la 1ère pierre de ces infrastructures, elle qui a cruellement besoin après avoir largement dépassé ses capacités d'accueil.
Pour sa part, le Secrétaire général du CD/USN a parlé d'un moment important, historique pour les scolaires nigériens en général et les étudiants des universités publiques en particulier. Anassa Djibrilla s'est réjoui de cette action salvatrice du gouvernement qui va décongestionner les universités et les facultés notamment l'UAM confrontée à un sérieux problème de surpopulation et d'insuffisance d'infrastructures d'accueil. Il a remercié le Chef du gouvernement pour avoir tenu la promesse de doter progressivement les universités d'infrastructures adéquates. «Investir dans l'université, c'est investir dans la jeunesse, investir dans l'université, c'est investir dans l'avenir de notre pays et il n'est jamais de trop d'investir dans les Universités » a-t-il dit avant d'encourager le Premier ministre et son gouvernement à s'inscrire davantage dans cette logique de pérenniser ce genre d'initiative. Il a aussi demandé au Premier ministre de mettre un accent sur le respect des délais contractuels par les entreprises en charge des travaux.

Zabeirou Moussa

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire