mercredi 6 août 2014

Plaidoyer pour une action durable contre la vente illicite des intrants destinés aux enfants


La ville de Mayahi a abrité les 24 et 25 Juillet, une rencontre initiée par le Gouverneur de Maradi avec l'appui de l'UNICEF pour une action durable contre la vente illicite et la mauvaise gestion des intrants (Plumpy Nut, médicaments, moustiquaires, kits et sacs scolaires, destinés aux enfants de la Région de Maradi. Cette réunion de plaidoyer a été présidée par le Gouverneur de Maradi en présence notamment du Représentant de l'UNICEF au Niger, des autorités administratives et coutumières, des élus locaux, des cadres techniques régionaux. Elle se tient un mois après l'arrestation du Chef CSI de Mayahi, du Point focal chargé de la distribution des intrants et d'un chauffeur qui ont frauduleusement soutiré une importante quantité de ces produits destinés aux enfants malnutris pour les écouler sur les marchés de la Ville de Mayahi et de Tessaoua.

Pour le Gouverneur de Maradi, M. Abdou Maman, cette fâcheuse pratique de la vente illicite des intrants destinés aux enfants affectés par la malnutrition qui n'a fait que trop durer doit disparaître à travers une mobilisation des leaders et des communautés en s'appuyant sur une vaste campagne médiatique. La mobilisation tous azimuts pour une vigilance accrue doit être entreprise pour mettre fin à cette pratique inacceptable de la vente illicite des intrants. Il a affirmé l'engagement des autorités régionales qui entendent infliger des sanctions mémorables à l'endroit des contrevenants en associant les forces de défense et de sécurité pour donner une réplique vigoureuse à ces mauvaises pratiques de vente illicite des intrants . Il s'est engagé à faire baisser avec le concours des uns et des autres le taux de malnutrition qui sévit à l'état endémique dans la région de Maradi et considéré comme le plus élevé à l'échelle nationale.
Le Gouverneur de Maradi, Abdou Maman, avec à sa gauche le Représentant de
l’Unicef au Niger et à sa droite le Président du Conseil Régional de Maradi
 


Le Préfet de Mahayi et le Maire de la Ville sont tour à tour intervenus pour saluer la tenue de cette rencontre qui s'inscrit dans le cadre d'une forte mobilisation pour combattre ce mal relatif à la vente illicite et à la mauvaise gestion des intrants. Pour le Représentant de l'UNICEF au Niger, cette ''importante rencontre de plaidoyer pour une action durable contre la vente et la mauvaise gestion des intrants destinés aux enfants de la région de Maradi marquera un tournant décisif dans la lutte contre le trafic et la vente illicite des intrants nutritionnels et autres qui sont mis gratuitement à la disposition des enfants de Maradi par son Institution et les Agences des Nations Unies.'' L'UNICEF a-t-il dit déploie des grands efforts pour satisfaire les besoins les plus aigus des enfants nigériens et met à la disposition, à titre gratuit une grande quantité d'intrants nutritionnels, sanitaires et éducatifs destinés aux enfants sévèrement malnutris, aux enfants les plus vulnérables, pauvres et démunis''. ''Malheureusement, a-t-il ajouté, il a été constaté à plusieurs reprises que ces intrants se retrouvent sur le marché et en quantité croissante.


En plus du drame du trafic et de la vente illicite de Plumpy Nut dans le département de Mayahi, ce sont des médicaments, des moustiquaires, des kits et des sacs scolaires fournis par l'UNICEF qui font l'objet de détournement suivi de commerce illicite et lucratif, a insisté le Représentant de l'UNICEF au Niger. Le récent démantèlement du réseau de trafic de Plumpy Nut dans le département de Mayahi en est la preuve et nous ne pouvons plus justifier la présence dans les marchés de cet aliment thérapeutique tant précieux pour sauver la vie des petits enfants malnutris avec le seul argument que ce sont les mamans qui le vendent, a-t-il insisté.
Il a, photos à l'appui, montré à la salle les différents produits de l'UNICEF vendus sur le marché.

Aussi, il a tenu à féliciter les autorités et les forces de sécurité qui ont conduit cette brillante action policière et appelé au sens de civisme et de responsabilité de chacun pour que cela ne soit pas une action isolée ,mais le début d'une vigilance accrue et de l'application de la loi dans toute sa rigueur en vers les personnes jugées coupables. ''C'est seulement de cette manière que nous pourrons juguler définitivement cette pratique criminelle et immorale'', a-t-il fait remarquer. Il a rappelé aux participants à la rencontre qu'un épisode semblable s'était produit en 2011 dans le district sanitaire d'Aguié où trois agents de santé ont été interpellés et écroués pour vente de 30 cartons de Plumpy Nut, puis relâchés trois mois plus tard.

En dehors du coup dur que ces pratiques portent à la crédibilité et à l'impact des interventions de l'UNICEF dans la région de Maradi, elles risquent a-t-il dit à la longue de détériorer le partenariat de son Institution avec ses bailleurs de fonds.
Le Représentant de l'UNICEF a rappelé que depuis 2011, de nombreuses communications et résolutions administratives ont été émises par la Primature, par le Ministre de l'intérieur, par le Gouverneur de Maradi, pour faire prendre au niveau de toutes les régions du Niger les dispositions urgents et appropriées afin d'annihiler la vente illicite des intrants nutritionnels destinés dans la lutte contre la malnutrition qui constitue la principale cause de mortalité infantile.


Au-delà de la valeur ou de la perte financière que cela représente, ces actes de vente illicite sont inacceptables en soi et n'honorent pas la fierté et la dignité du Niger et de son peuple digne et respectueux d'autrui. Ce trafic constitue une violation grave des droits de l'enfant à l'éducation et à la santé, a-t-il dit. Grâce aux résultats de l'Audit externe sur la chaîne de distribution du Plumpy Nut, le Ministère de la Santé publique et l'UNICEF sont entrain de prendre des mesures pour améliorer le système de gestion, de distribution et de contrôle des intrants nutritionnels.

Aux dirigeants et fonctionnaires des services de santé, d'éducation, du Commerce, ainsi qu'aux Chefs traditionnels et aux COGES, le Représentant de l'UNICEF a demandé d'exercer un contrôle et une vigilance accrue afin de prévenir et mettre fin à ces pratiques, y compris les doubles enregistrements auprès des CRENAS et CRENAM, le prêt ou la location d'enfant ainsi que la consommation de ces produits par les personnes adultes. A l'endroit des mères, il a lancé un appel pour une mobilisation soutenue afin de parvenir à l'éradication de ces pratiques injustes dans l'intérêt de leurs enfants. Il a enfin réaffirmé la disponibilité de l'UNICEF à accompagner le Gouvernement et à collaborer avec les autres partenaires au développement dans toutes les initiatives visant la réalisation des droits des enfants du Niger.

La réunion de plaidoyer pour une action durable contre la vente illicite et la mauvaise gestion des intrants (Plumpy Nut, médicaments, moustiquaires, kits et sacs scolaires) destinés aux enfants de la région de Maradi a été sanctionnée par une série de recommandations et d'engagements. A l'endroit du Gouverneur de Maradi, les participants à la rencontre recommandent d'appuyer davantage la direction Régionale du Commerce dans son rôle de Police commerciale, de responsabiliser la force publique pour démanteler le réseau et de mettre en place un Comité de Suivi des Recommandations et d'élaboration du plan d'Action de Communication.

Aux partenaires Techniques et Financiers, la réunion de plaidoyer demande d'assurer la distribution des kits jusqu'aux écoles, de requérir la cosignature sur les bordereaux de livraison(COGES, Services Techniques ,d'assurer le suivi périodique –Etat –PTF des structures bénéficiaires, d'appuyer la formation et le recyclage des membres des COGES sur leurs rôles et responsabilités, s'assurer de la qualité et de toutes les spécifications des intrants avant toute livraison et d'associer les services techniques dans le choix des opérateurs (ong). Les autorités administratives et coutumières et les COGES ont formulé un ferme engagement à s'investir pour mettre fin au trafic des intrants destinés aux enfants malnutris.

Sido Yacouba

ANP-ONEP/Zinder                                                  

 

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire