mercredi 19 novembre 2014

4ème congrès ordinaire du Syndicat des Travailleurs de l’Education Nationale du Niger : Les syndicats de l’éducation mobilisés pour barrer la route à Ebola.





Venus de toutes les huit régions de notre pays, les syndiqués du SNEN, du SNED, les parents d’élèves et les structures d’élèves réunis,  autour du SYNTEN, le Syndicat des Travailleurs de l’Education Nationale du Niger se sont donnés rendez-vous ce samedi au CCOG pour leur 4èmecongrès ordinaire. Actualité oblige, le thème retenu pour cette rencontre a été : les syndicats de l’éducation mobilisés pour la lutte contre la fièvre hémorragique Ébola. Bien que notre pays n’ait connu aucun cas de la maladie à virus Ebola, ces enseignants ont jugé utile d’avoir les vraies infos sur sa prévention. Dans les pays touchés par cette maladie, beaucoup d’écoles ont été désertées et/ou fermées compromettant ainsi l’avenir de ces nations. La sécurisation de nos écoles est plus que nécessaire.


Le SYNTEN a alors fait appel à la Commission Communication du Comité National de lutte contre ce fléau. A cette rencontre, les enseignants n’étaient pas seuls, ils ont été rejoint par les élèves qui voulaient eux aussi connaitre cette maladie afin de pouvoir la prévenir. Au terme des présentations sur l’historique de la maladie,  les manifestations ; les voies de transmissions ; la pratique des lavages des mains, s’en est suivie une série de questions-réponses. Des questions articulées autour des signes de la maladie, la mise en quarantaine des malades, l’enterrement des morts ou encore le contrôle au niveau des  frontières.

En répondant aux questions, les membres de la commission communication ont insisté sur le fait qu’au Niger, on est à une phase de prévention et que les populations doivent plutôt respecter les mesures de prévention plutôt que s’alarmer.

Des dépliants et des flyers comportant les informations sur la maladie, ses modes de transmission, les signes de l’Ebola, l’importance du lavage des mains à l’eau propre et au savon, ainsi que de l’impératif de se rendre au plus vite au centre de santé en cas de signes, ont par ailleurs été distribué aux participants.

 

 

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire