lundi 29 septembre 2014

Conférence débat des jeunes YALI au camp national de jeunes à Dosso : Echanges fructueux sur la jeunesse et le leadership

Les 400 jeunes réunis à Dosso dans le cadre de la 8ème édition du camp national des jeunes poursuivent leur séjour dans la cité historique des Zarmakoye. Pendant une semaine, le programme prévoit des opérations de salubrité et d'assainissement dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre qu'abritera Dosso. A cela s'ajoutent des activités de formation, de sensibilisation et de communication dans l'enceinte du CEG 1 qui abrite le camp. C'est ainsi que le mercredi dernier, le camp national de la jeunesse a reçu la visite d'une délégation de YALI Niger venue spécialement partager avec leurs frères et sœurs ce qu'ils ont appris aux Etats Unis au cours d'une conférence qu'ils ont animée avec comme thème ''Quel leadership pour une jeunesse plus engagée?''.
Le YALI est une initiative du Président des Etats Unis, Barack Obama, lancé en 2010 et renforcé en 2014 avec la sélection de 500 jeunes leaders sur la base de 50.000 candidatures. Ce programme vise la reconnaissance du leadership des jeunes africains dans la transformation de l'Afrique, et surtout le renforcement de leurs capacités à travers un networking riche de diverses opportunités. Il s'agit de bourses d'une période de six semaines dans les meilleures universités américaines, un sommet présidentiel à Washington avec le Président américain et une possible période de stage de deux mois.


Le programme de 2014 a vu la participation de six Nigériens, trois filles et trois garçons, qui ont décidé de rester ensemble et de créer une association de jeunes leaders pour partager leurs expériences vécues aux Etats Unis avec leurs frères nigériens, et c'est ce qui explique leur présence à ce camp des jeunes. Selon M. Kader Kané, l'un des conférenciers, leur formation aux Etats Unis a porté sur ''civic leadership'' (la vie civique), ''business and entrepreneurship'' (affaires et entreprenariat) et ''public management'' (gestion publique).
Le Président Barack Obama a fait comprendre aux Africains à ce YALI qu'on n'a pas besoin d'être riche ou puissant pour changer le monde autour de nous; chacun, quel que soit ce qu'il fait, peut créer un impact monumental et changer l'avenir qui l'attend devant lui. L'association des jeunes leaders s'est donc engagée à faire partager cette nécessité avec les jeunes qui ont besoin de changer, et de les accompagner afin qu'ils puissent créer un impact plus grand pour que, dans cinq voire dix ans, la réalité du changement soit constatée.
M. Kader Kané a relevé l'intérêt de cette jeunesse pour le sujet, à la conférence qu'ils ont animée. C'est pourquoi, a-t-il indiqué, une caravane YALI va sillonner toutes les régions du Niger pour rencontrer la jeunesse et partager cette grande expérience.
Pour sa part, Mlle Reynnatou Baro, auditeur comptable, dira que son déplacement aux Etats-Unis rentre dans le cadre de la défense des droits des femmes et de leur affirmation au niveau de la société.
La femme, au niveau du YALI, a été valorisée et le président Barack Obama, a précisé Reynatou Baro, a largement insisté par rapport à la place des femmes, car aux Etats Unis aussi, il y a des progrès à faire par rapport aux droits des femmes. Le changement, a-t-elle indiqué, peut se faire car la femme est incontournable. Mlle Reynatou Baro a alors invité ses sœurs à postuler en masse au YALI, car c'est un programme très enrichissant qui a fait ses preuves.
Melle Maï Kelléma Gréma Ari Assalama, participante à cette conférence, dira que c'est une belle expérience que les jeunes de YALI ont vécu aux Etats Unis, et que cela est le fruit de leur conviction et du travail qu'ils ont abattu pour en arriver là. Cette conférence, a-t-elle affirmé, lui a permis de toucher un peu à ses ambitions. De ce fait, elle a exhorté les autres jeunes à s'impliquer dans les activités de la jeunesse, dans le leadership pour le développement de notre pays, car personne ne le fera à notre place.
Mahamane Amadou

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire