vendredi 19 septembre 2014

Cure Salée 2014


Cette année, comme les années antérieures, le plus grand rassemblement des éleveurs, dénommée la Cure Salée se tient à Ingal du 19  au 21 septembre 2014.
 Cette rencontre du donner et du recevoir, la fête du Cure salée revêt une importance capitale depuis la nuit des temps pour les éleveurs peulhs du Niger et de la sous-région et touaregs qui, au-delà du brassage qui en résulte, constitue aussi un cadre pour le traitement des animaux. Convaincu de la portée de cette fête et de son apport culturel et touristique, le gouvernement s’est engagé depuis 2012 dans une grande innovation et modernisation du site qui abrite chaque année cette importante fête des éleveurs. Ainsi, une enveloppe de 100 millions de FCFA a été dégagée pour parachever les travaux du réaménagement du site. Cette innovation rentre dans le cadre de l’engagement du gouvernement à travers l’annonce faite par le ministre de l’élevage de prendre toutes les dispositions nécessaires afin de faire de cette fête où se croisent et se côtoient plusieurs communautés ethniques, un véritable outil de développement économique, touristique et culturel. Notons que la cure salée est placée sous le haut patronage du Premier Ministre Brigi Rafini. Depuis quelques années, elle enregistre la participation et un engouement, aussi bien national qu’international, avec la participation de plusieurs organismes internationaux parmi lesquels l’Unicef. Cette manifestation est en effet l’occasion pour l’Unicef de mener des actions en faveurs de ces populations d’éleveurs. La 39ème édition de la Cure Salée sera mise à profit pour appuyer des séances foraines de vaccination, d’établissement d’actes d’état civil, de dépistage nutritionnel et de VIH, informer et sensibiliser les parents sur les bonnes pratiques en santé, nutrition et protection, former les chefs traditionnels nomades sur les droits de l’enfant, et organiser des débats publics sur la scolarisation des filles et les mariages précoces.
A.H

Photo : Africapress 

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire