mercredi 10 septembre 2014

L'Ambassade des Etats-Unis forme des jeunes filles en leadership : Combattre l'ignorance et inciter les jeunes filles à aller à l'école

Sous l'égide de M. Richard Bell, Chargé d'Affaires à l'Ambassade des Etats Unis d'Amérique au Niger, s'est tenue lundi dernier, au Centre Culturel Américain, une conférence de presse relative aux partages d'expériences acquises en leadership par trois (3) jeunes nigériennes. C'est dans le cadre du programme dénommé ''Women2Women'' 2014 (femmes entre femmes), parrainé par l'ONG ''Empower Peace'' que Mlle Nana Hadiza Boubacar Harouna, 15 ans de l'école Bédir, Mlle Mamoudou Djîbo Mariama 19 ans fréquentant l'institut Elite ainsi que Mlle Farida Mahamadou 16 ans du Collège Mariama ont été sélectionnées et prises en charge par l'Ambassade des Etats-Unis au Niger et par le Fonds des Nations Unies pour la Population pour séjourner aux USA. C'est pour la deuxième fois que le Niger se fait représenter dans ce programme.
Fondé en 2003, l'ONG ''Empower Peace'' est un organisme à but non lucratif qui est engagé dans des causes tels que la transition culturelle et la communication entre jeunes du monde entier. ''Empower Peace'' met notamment l'accent sur la thématique ''Branchons les jeunes américains, arabes et musulmans du monde'' par le billet des technologies interactives, et des formations intensives en leadership en vue de construire des relations positives, significatives et surtout de briser les fausses idées. Au regard d'un réseau global d'élèves et d'écoles, ''Empower Peace'' accorde à la prochaine génération les possibilités et les outils nécessaires pour construire des compétences culturelles et faire progresser la paix, la compréhension et le respect mutuel.
S'agissant du programme ''Women2Women'' Amérique 2014 (W2W 2014), c'est un programme de leadership international qui offre une opportunité pour les jeunes femmes de quinze à dix-neuf ans de participer à un échange culturel et éducatif à Boston, aux USA. W2W donne aux jeunes musulmanes du monde entier l'occasion d'apprendre à mieux s'exprimer dans des environnements qui ne sont pas toujours favorables aux filles et aux femmes. Ledit programme veut aussi permettre aux filles de créer des amitiés et des réseaux durables après leur séjour aux États-Unis. C'est ainsi que la formation W2W 2014 consiste à donner aux jeunes filles les moyens et les outils qui leur permettent de définir leurs propres vies et de se faire entendre.


«Nous sommes ici pour écouter les jeunes filles qui ont participé du 7 au 16 août 2014 au Etats Unis d'Amérique, au programme ''Women2Women''. Elles ont eu la possibilité d'apprendre, de se connecter et d'acquérir des compétences en leadership, ce qui va leur donner les moyens de faire une différence dans leur communauté » a expliqué M. Richard Bell, Chargé d'Affaires à l'Ambassade des Etats Unis d'Amérique à l'entame de la conférence. Il a d'autre part notifié que nos trois ''jeunes leaders'' ont eu l'occasion de rencontrer des personnalités de premier plan, d'acquérir des compétences pour devenir leader, de nouer des amitiés avec des participantes venues de dix-sept pays sur quatre continents, de connaître la situation actuelle des femmes et des filles de ces pays, et de faire connaître la situation des femmes du Niger.
«Les jeunes filles qui ont participé à ce programme font désormais partie d'un réseau mondial de jeunes femmes qui se soutiennent mutuellement afin de contribuer à un changement positif dans le monde» a ajouté M. Richard Bell. D'autre part le Chargé d'Affaires à l'Ambassade des Etats Unis d'Amérique a indiqué que d'autres jeunes filles viendront se joindre aux participantes de cette année pour réaliser des plans d'actions similaires, car elles ont presque toutes le même objectif : combattre l'ignorance en incitant leurs jeunes sœurs à aller à l'école et à y rester le plus longtemps possible pour en tirer profit. «Fournir aux femmes et aux filles une éducation conduisant au bien-être de la famille et des enfants, à réduire la pauvreté et à rendre l'économie nationale forte, car elle équipe les femmes avec les connaissances et les compétences nécessaires pour réaliser leur plein potentiel » a conclut M. Richard Bell.
Après avoir expliqué au public les conditions exceptionnelles qui leurs ont permis des échanges riches avec des jeunes filles provenant de plusieurs contrées du monde, Mlles Nana Hadiza Boubacar Harouna, Mamoudou Djîbo Mariama et Farida Mahamadou ont relevé les tacts et les méthodologies ingénieuses dont ont usé les conférenciers dans l'optique de développer leur leadership. C'est ainsi qu'elles ont fait part de leur projet de se déplacer dans certains régions du pays pour mener des actions visant à la scolarisation de la jeune fille.
Samira Sabou

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire