jeudi 4 septembre 2014

Portrait : Mlle Adamou Anarouwa Hamsa : La Promotion du Taekwondo, une obsession !

Au Niger, le sport est considéré de manière générale comme l'apanage de l'homme. En effet, une certaine opinion pense que la femme devrait consacrer ses activités aux tâches ménagères, et tout au plus à certaines activités bien limitées. Mais cette hypothèse ne tient plus, les femmes sont aujourd'hui dans toutes les activités et actions de développement. Aujourd'hui, le sport dans sa globalité est loin d'être vu comme une simple activité permettant de maintenir l'équilibre physique et mentale, il peut être aussi une entreprise susceptible de générer des ressources. Mlle Adamou Anarouwa Hamsa fait partie des Nigériennes qui ont compris que la femme peut pratiquer une discipline sportive de son choix et faire carrière malgré les contraintes socioculturelles.
Hamsa, a découvert le milieu sportif nigérien très jeune en 1996 sous l'ombre de Maître Tchombiano Seydou. Dès le bas âge, son père qui est un admirateur de Taekwondo, l'a inscrite au club Pont Kennedy auprès de Maître Tchombiano. Convaincue de l'intérêt que son père accorde à cette discipline, Maître Hamsa s'est mise à travailler d'arrache-pied pour se démarquer des autres disciples grâce à son abnégation et sa détermination. Taille moyenne, forme athlétique et combative, elle a partagé son temps entre les études et les entrainements. Elle a compris que seul le travail aux entrainements permet d'être à la hauteur de ses ambitions.


C'est ainsi que Maître Hamsa a pu s'imposer, forte de son caractère et de son engagement. Elle aime tant le Taekwondo qui fait désormais partie de sa vie. Elle figure aujourd'hui parmi les femmes ayant marqué l'histoire du Taekwondo au Niger pour avoir participé et décroché des trophées aux niveaux national, continental et international. Infatigable, et élégante dans le combat, elle sait surprendre et mettre son adversaire hors d'état de nuire. De par son agilité, elle était restée d'une adversité redoutable. Elle fait également trembler ses challengers sur le tatami à travers ses mouvements de jambes et sa force de frappe. Attentive et vigilante dans le combat, elle sait administrer ses coups où il faut. Calme et souriante, elle a gagné la confiance de ses pairs et de son encadrement technique.
Toutes ses qualités et son engagement ont été récompensées par un parcours pour le moins élogieux. En effet, Hamsa a été 5 fois championne du Niger. Au plan international, elle est médaillée d'or des Compétitions ouest africaines de Taekwondo (COAT) d'Accra (Ghana) en 1999 et de Bamako (Mali) en 2002. Elle s'est aussi classée 3ème au Championnat d'Afrique au Sénégal en 2001, 3ème à la Coupe de la Francophonie au Maroc en 2003. Elle est en outre vainqueur de l'Open de Strasbourg en 2003, de l'Open de Paris en 2004 et de celui de Toulouse en 2009, année de sa dernière compétition. Elle a aussi bénéficié d'une bourse pour préparer les Jeux Olympiques d'Athènes qui se sont tenus en 2004. A l'issue des différentes épreuves, elle a été désignée 3e, mais malheureusement ce sont les deux premières qui ont été choisies. Cette bourse d'une durée de deux (2) mois lui a permis d'enrichir et d'améliorer ses techniques. En 2003 et 2005, elle a pris part aux championnats du monde. Depuis 2006, elle est titulaire d'un diplôme d'éducateur sportif. Après avoir capitalisé un chapelet d'expériences dans le domaine sportif, elle a créé une Association afin d'aider les jeunes de son club et du Niger en général à réussir dans la discipline. En effet, estime-t-elle, ce sont les compétitions qui manquent chez les jeunes adeptes du Taekwondo au Niger.
Ainsi à travers son Association TKD un Sport pour Tous, Hamsa entend donner la chance aux jeunes d'avoir au moins un championnat par an qui servira de cadre d'épanouissement, de partage d'expérience mais aussi d'expression de leur talent dans la discipline. Cette heureuse initiative de Mlle Hamsa consiste aussi à renforcer la cohésion entre les clubs. Parlant du niveau technique de Taekwondo de nos athlètes, elle a témoigné que le niveau est acceptable tout en soulignant qu'on peut mieux faire. Même si aujourd'hui, Mlle ou Maître Hamsa a décroché sa carrière internationale depuis trois (3) ans, elle continue à s'entrainer et soutenir cette discipline qu'elle porte au fond de son cœur.
C'est pourquoi, elle a lancé un vibrant appel à l'ensemble des clubs de Taekwondo à la cohésion pour faire avancer davantage la discipline pour qu'elle soit une référence au niveau national et pour que notre pays, le Niger soit une référence aux plans continental et international. Mlle Adamou Anarouwa Hamsa vit présentement à Paris en France où elle poursuit ses études académiques en Comptabilité. Elle consacre également une partie de son temps libre aux travaux partiels dans une entreprise intervenant dans le secteur des transports. Sur un tout autre plan, ce qui lui tient à cœur, c'est la réalisation de son projet de construction d'un complexe sportif sise à la rive droite sachant que ce genre d'infrastructure fait défaut dans cette vaste partie de la capitale.
Pour atteindre cet objectif, elle a besoin de l'appui matériel et financier de l'Etat et d'autres partenaires qui soutiennent les sports. Hamsa, reste optimiste quant à l'atteinte de son objectif. A cet effet, elle est prête à se battre jusqu'à la réalisation de son projet. Dans le cadre des activités que mène son association, elle organise depuis 2012 sur fonds propres, une compétition à l'attention des très jeunes. Une belle entreprise qui doit servir d'exemple pour d'autres Nigériens (nes) afin d'accompagner les politiques de l'Etat en matière de promotion des sports et de la jeunesse dans notre pays.

Laouali Souleymane

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire