lundi 1 décembre 2014

Tillabéri/Lancement de la formation des détenus au centre de réinsertion professionnelle de Daikaina : «La prison n'a pas vocation de détruire mais plutôt à faire des hommes meilleurs, déclare le ministre de la Justice

                                   



    M. Marou Amadou à son arrivée au camp pénitenciaire de Daïkaïna M. Marou Amadou à son arrivée au camp pénitenciaire de Daïkaïna

    Une formation des détenus sur la technique de production agricole a été lancée, mardi dernier au centre de réinsertion professionnelle de Daikaina. C'était au cours d'une cérémonie présidée par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux.
    Destinée aux détenus du centre de réinsertion professionnelle de Daikaina, cette formation qui durera cinq (5) mois s'inscrit dans la droite ligne des objectifs de la réinsertion sociale et l'amélioration des conditions de vie de ces détenus.
    La cérémonie de lancement de cette formation en technique de production agricole des pensionnaires a été une occasion pour le maire de la commune urbaine de Tillabéri de louer cette initiative qui, à n'en point douter a souligné Mourou Kaboyé a permis d'atteindre l'un des objectifs des maisons d'arrêt. Intervenant pour sa part, le régisseur du centre de réinsertion professionnelle de Daikaina, a indiqué que cette formation est le fruit de l'engagement du ministre de la Justice Garde des sceaux à travers les différentes réformes engagées depuis son arrivée à la tête du Ministère de la Justice. Et de préciser ceci : «Vous tenez beaucoup à l'humanisation des centres des détentions et la réinsertion des détenus.».


    Le Lieutenant Fouta Abdourahamane a appelé à cet effet la lettre circulaire du 12 Août 2014 adressée à tous les régisseurs pour la mise en place des jardins pénitentiaires en faveur de la réinsertion sociale et l'amélioration des conditions de vie des détenus. Ce qui a motivé le responsable du centre à s'adresser à la Direction de l'agriculture qui a accepté d'accompagner le centre dans ce processus a conclu le régisseur du centre le Lieutenant Fouta Abdourahamane.
    Procédant au lancement de cette activité le ministre de la Justice très satisfait dira que cette cérémonie marque notamment le lancement de la mise en application de la circulaire 0018 du 12 Août 2014 qui instruisait l'ensemble des chefs d'établissement pénitentiaires en relation avec les autres départements ministériels pour que la réinsertion socio-professionnelle des détenus soit effective sur toute l'étendue du territoire national.
    Le ministre Morou Amadou a clairement expliqué que ces hommes qui vont suivre cette formation qui durera cinq (5) mois une fois qu'ils seront libérés seront à mesure de se prendre en charge de ne pas être un poids pour la société et une source de gêne pour leurs familles. La prison, a ajouté le ministre de la Justice Garde des sceaux, n'a pas vocation à détruire les détenus, mais plutôt d'en faire des hommes meilleurs pour le bien de notre société et pour mettre fin au cercle vicieux de la délinquance.
    Après la cérémonie de lancement le ministre de la Justice Morou Amadou a visité la salle des cours, l'atelier de confection des produits artisanaux, quelques cellules ainsi que les sites maraichers exploités par les détenus du centre. Dans toutes ces visites le ministre Morou Amadou a reçu d'amples explications sur la mise en œuvre des différentes activités socio-professionnelles initiées par le régisseur du centre le Lieutenant Fouta Abdourahamane.
    C'est un bel exemple de réussite a maintes fois répété le ministre de la justice. Au regard des résultats palpables enregistrés M. Morou Amadou a décerné un témoignage officiel de satisfaction au régisseur du centre de réinsertion professionnelle de Daikaina le Lieutenant Fouta Abdourahamane pour ses initiatives et efforts dans la gestion du centre.
     

    Réactions :

    0 commentaires :

    Enregistrer un commentaire