mercredi 3 décembre 2014

Fin du forum national des jeunes : Vibrant appel aux jeunes pour une large participation aux futures échéances électorales


 Au terme de deux jours d’intenses échanges et débats, les quelque 200 participants représentant des jeunes nigériens, venus de toutes les régions du pays et issus des organisations de la société civile, des organisations politiques, religieuses, syndicales, féminines et paysannes, ont formulé plusieurs recommandations dans une déclaration finale.
Déclaration finale du Forum National des Jeunes
Nous, jeunes nigériens, venus de toutes les régions du pays et issus des organisations de la société civile, des organisations politiques, religieuses, syndicales, féminines et paysannes, participants au forum National des jeunes, tenus à Niamey, du 28 au 30 Novembre 2014, à l’Espace Frantz Fanon de l’association Alternative espaces citoyens autour du thème fédérateur : Démocratie, jeunesse et participation politique, faisons la déclaration suivante :
-Constatant qu’après une vingtaine d’année d’apprentissage démocratique et une dizaine d’année d’expérience de décentralisation, bien qu’ils constituent plus de 70% de la population, les jeunes demeurent très marginalisés voire systématiquement exclus des instances de prise de décisions aux niveaux central et local ;
-Constatant l’échec de la gouvernance démocratique illustré par trois (3) coups d’Etat militaire, la paupérisation des couches laborieuses et une aliénation de la souveraineté nationale tant aux plans politiques, économiques que sécuritaires ;
-Considérant la manipulation, la division et l’utilisation de jeunesse et les structures de jeunes comme bétail électoral ou chair à canon par la classe politique ;
- Considérant que l’échec des politiques mises en œuvre totalement aux antipodes des véritables préoccupations des jeunes, notamment l’accès, sans discrimination, à l’éducation, à la formation, à l’emploi, à la santé, à l’alimentation, à un niveau de vie de suffisant ;
Considérant que les gouvernants n’abordent les préoccupations des jeunes que sous l’angle de simples manifestations récréatives et sportives voire purement folkloriques ;
-Considérant le désœuvrement des jeunes, particulièrement non scolarisés et vivant en milieu rural faisant du coup d’eux des proies faciles à toutes formes de tentations périlleuses ;
Au vu de tout ce qui précède, le forum des jeunes :
1. Fustige la marchandisation ambiante de la vie démocratique, le népotisme, la concussion, l’esprit de clan, le favoritisme, la corruption, l’enrichissement illicite, le clientélisme, etc.
. Lance un vibrant appel à tous les jeunes pour une mobilisation citoyenne générale pour l’affirmation de la souveraineté politique et économique de notre Pays et d’assoir une véritable démocratie garantissant la justice sociale, et le bien-être collectif et individuel ;
3. Rappelle que la participation politique des jeunes est un droit reconnu par les instruments juridiques internationaux et nationaux notamment la constitution du 25 Novembre 2010, le Pacte International relatif aux droits civils et politiques et la charte africaine de la jeunesse ;
4. encourage les jeunes à s’impliquer et s’affirmer dans la définition, la mise en œuvre, et le contrôle des politiques publiques ;
5. invite les jeunes à s’unir et rester vigilants contre toutes les formes de manipulation, de division, de récupération, d’achat de conscience, d’où qu’elles viennent ;
6. Incite les jeunes à la création d’un cadre permanent d’échange autour des préoccupations de jeunes et de la vie publique ;
7. Lance un appel aux jeunes à s’organiser afin de mieux s’affirmer en prélude aux futures échéances électorales ;
8. Enfin, remercie l’Association Alternative Espaces Citoyens pour avoir initié et créé ce cadre de rencontre et d’échanges entre les jeunes venus de toutes les régions du Pays et l’encourage à persévérer dans ce sens.
Le Forum

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire