mercredi 29 octobre 2014

Le Niger interdit la production, l'importation, la commercialisation, l'utilisation et le stockage des sachets et des emballages en plastique souple à basse densité

L’Assemblée Nationale du Niger a approuvé ce mardi en séance-plénière, la loi portant interdiction de la production, de l'importation, de la commercialisation, de l'utilisation et du stockage des sachets et des emballages en plastique souple à basse densité.
Cette loi a été transmise au Parlement il y a deux ans et n’a pu être votée du fait des pressions du lobby et des milieux économiques dont le commerce du sachet plastique fait la fortune, au détriment, en réalité, de l'intérêt général des populations de nos pays. Pourtant, dans l’exposé des motifs de cette loi, il est indiqué que l'utilisation du sachet plastique à faible densité a pour conséquences des dégâts énormes sur l'environnement, la faune et la flore. Ces conséquences sont très néfastes sur l'agriculture et l'élevage par la perte de rentabilité sur les superficies cultivées et cultivables et sur la décimation d'environ 36% du cheptel des pays de la sous-région sahélienne.
Le Niger a donc adopté cette loi, à la suite de beaucoup d’autres pays africains, avec toutefois un moratoire de 6 mois avant sa mise en œuvre pour permettre aux producteurs et détenteurs des sachets et emballages en plastique souple à basse densité sur le territoire de la République du Niger de se conformer aux dispositions de cette loi.
Source ANP

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire