mercredi 22 octobre 2014

Dosso : renforcement des capacités syndicales des dirigeants de l'USN

Dosso abrite, depuis lundi dernier, un atelier régional sur la responsabilité syndicale au sein de l'Union des Scolaires Nigériens. Organisé par la coalition ''Niger d'abord, KISHIN KASSA'', avec l'appui du PASOC 2, cet atelier qui durera trois jours est destiné à l'USN, avec l'objectif de contribuer à l'efficacité de l'action syndicale au sein de l'Union, au renforcement de ses capacités et de celles de ses leaders à promouvoir la responsabilité syndicale.
Les principaux thèmes à l'ordre du jour des travaux se rapportent au leadership en milieu scolaire syndical, la citoyenneté et la gouvernance locale, le plaidoyer et le lobbying, la gestion non violente des conflits et la technique de négociations.
Dans l'allocution qu'il a prononcée le secrétaire général du comité directeur de l'USN, M. Annas Djibrilla, a souligné que la présente rencontre cadre parfaitement avec la vision de l'Union des Scolaires Nigériens et la volonté du comité directeur qui s'inscrit dans une démarche constructive et évolutive. M. Annas Djibrilla a longuement parlé de la lutte menée par les scolaires nigériens pour l'avènement de la démocratie. Cet atelier doit aider les dirigeants de l'USN à mener à bien leur mission, mais aussi les édifier sur certaines réalisations, a-t-il indiqué, avant de souhaiter qu'au sortir de cet atelier, les participants soient outillés sur les thèmes qui seront développés dans l'optique de crédibiliser davantage l'USN en vue de répondre aux besoins des militants.
Le président de la coalition Niger D'abord Kishin Kassa, M. Ghali Djibrilla, a souligné pour sa part que le choix du thème ''responsabilité syndicale au sein de l'Union des Scolaires Nigériens'' se justifié bien au vu des récents évènements survenus au cours de l'année 2013-2014. En effet, a-t-il notifié, s'il est vrai que les revendications des scolaires sont légitimes, il n'en demeure pas moins que les méthodes utilisées pour leur trouver des solutions ne sont pas appropriées.
Aussi, a souligné le président de la coalition Niger d'abord KISHIN KASSA, cette forme d'expression est à déplorer, voire à condamner. ''Plus jamais ça'', et pour qu'il en soit ainsi, a-t-il indiqué, il faut un engagement citoyen de tous les acteurs en général, et en particulier des militants de l'USN qui est un vivier des futurs dirigeants du pays.
Mahamane Amadou

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire