lundi 4 novembre 2013

une matinée de salubrité à la ceinture verte de Niamey

Le Vendredi 1er Mars 2013, jour de gloire...Le Conseil des Ministres adopte la loi portant interdiction de production, d'importation, de commercialisation et d'utilisation des sachets plastiques légers à basse densité (Sachets noirs hautement toxique pour l'homme et son environnement).
Mais hélas notre joie fut de courte durée, cette loi fut par la suite rejetée et renvoyée en révision. Et nous le savons bien, au Niger, la plupart des lois qui entrent en révision finissent leur humble vie dans un tiroir poussiéreux, avec l'angoisse de finir habillée par les toiles d'araignée ou pire anéantie par les termites. Pour certains fatalistes, la raison de ce rejet est: "Le Niger n'est pas encore prêt pour cela (Pauvre Niger qui n'a pas de bouche pour se défendre! Pauvre Niger considéré comme incapable aux changements positifs!)" A ceux là je demande: "Quand le sera-t-il alors? Lorsque le désert nous aura submergé? Lorsque nos terres seront arides et nues? Lorsque la pollution aura eu raison des couches les plus vulnérables? Lorsque la terre aura péri sous le poids de vos intérêts mesquins et égoïstes? Quel héritage voulez-vous laisser à vos enfants? Les biens que vous aurez acquis, vous suivront-ils dans vos tombes? Si votre environnement meurt, comment allez vous survivre avec votre richesse? A quoi vous servira-t-elle?"
Pour d'autres "plus lucides", le gouvernement n'a pas proposé une autre alternative. Je réponds: "Si!!!!! Des sachets plastiques biodégradables ont été présentés" Mais la question reste, le gouvernement est-il prêt à investir réellement dans l'environnement en ré adoptant et mettent en application cette loi? C'est cette question que se sont posés l'Association Nigérienne des Scouts de l'Environnement en collaboration avec L'Association Environnement Biodiversité et Développement, l'AEMN, le Réseau Nigérien des Journalistes pour l'Environnement (RNJE) et l'appui technique de la Direction Générale de l'Environnement et des Eaux et Forêts qui nous ont soutenus jusqu'au bout.
Nous avons alors effectué ce Dimanche 03 Novembre, une matinée de salubrité au Niveau des poumons de Niamey (La ceinture verte) pour rappeler à l'assemblée nationale que nous n'avons pas oublié cette loi et tenons encore à elle. Mais également pour apporter notre contribution à l'assainissement de Niamey et donner un exemple à la population en général et aux jeunes en particulier CAR LES JEUNES, LE NIGER COMPTE SUR NOUS! SOYONS DES CITOYENS MODELES ET EDUQUONS LES AUTRES!
Nous profitons pour remercier l'Ecole de Santé: E.S.P.A.S qui nous ont gratifié d'un gracieux rafraichissement rien qu'en nous voyant faire le ramassage! 


Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire