lundi 18 novembre 2013

Les scolaires de Niamey en colère



Devanture CEG 5 de Niamey : les élèves brûlent 
des pneus et posent des barricades
Photo : Islamane Abdou
Ils étaient nombreux ce lundi et mardi, les élèves, à sortir dans les rues de la capitale brulant des pneus et cassant presque tout sur leur passage. La circulation sur les grandes artères de la ville s’est trouvé bloquée. Ce mouvement d’humeur fait suite à l’expiration de l’ultimatum donné aux autorités en charge de l’école pour satisfaire la plateforme revendicative que les scolaires leur ont soumis avant même la rentrée scolaire affirment-ils.  Revendications dans lesquelles ils demandent la reprise effective des cours à travers la construction des classes en paillotes, la dotation de tables bancs, et bien d’autres. Les élèves qui sont sortis ont profité pour faire sortir leurs camarades des écoles (privée surtout) qui ont décidé de rester faire les cours, ce qui a créé dans plusieurs écoles des bagarres entre pros et antis manifestation. Cette première sortie  n’est qu’un début, menace la section lycées et collèges de l’Union des Scolaires Nigériens (USN) au titre de la région de Niamey, initiatrice de ce mouvement.

Devanture d'une école professionnelle, les élèves
 tentent de faire sortir  leurs camarades continuant de suivre les cours.

                                     Photo : Islamane Abdou 

Réactions :

1 commentaires :

  1. On favorise les élèves du privé mais les élèves du public peuvent travailler dans de mauvaises conditions personne ne s'en soucie. C'est une inégalité sans commune mesure.

    RépondreSupprimer