mardi 19 novembre 2013

Forum sur la paix et la sécurité transfrontalière dans les communes du nord Tillabéri : Echanger sur les moyens de consolider la paix retrouvée



Le Premier ministre, Chef de gouvernement,  a présidé samedi dernier à Tillabéri, la cérémonie d’ouverture du Forum sur la paix et la sécurité transfrontalière dans les communes du nord de la dite région.
Cette rencontre qui a regroupé pendant deux jours tous les acteurs concernés par la question de la préservation et de la consolidation de la paix, est une occasion idéale pour débattre sans tabou de tous les problèmes susceptibles de troubler la quiétude des populations, en vue de proposer des solutions idoines. Les députés nationaux, les membres du gouvernement et ceux du corps diplomatique, les représentants des organismes internationaux, et ceux des ong et de la société civile ont assisté à cette cérémonie.

Le président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), le Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, a, à cette occasion, salué la présence  à ce forum de tous les acteurs dont la convergence des efforts contribue à la sécurité, à la paix et au développement socio-économique de notre pays. Il a rappelé que le rôle de son institution est de créer une synergie   pour  que   les   actions   sectorielles   concourent  à la consolidation de la paix. Il a ajouté que dans   la   situation   actuelle   de   notre   pays,   les actions de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix  s'articulent autour de trois axes fondamentaux, à savoir l’axe sécuritaire, l’axe socio-économique, et l’axe dialogue et prévention des conflits. « Pour l'axe sécuritaire, nous travaillons de concert avec les Forces de Défense et de Sécurité. Notre contribution dans ce domaine réside dans nos capacités d'alerte et d'information. A cet effet, notre institution dispose de relais importants au niveau de chaque région de notre zone d'intervention qui couvre, il faut le rappeler, les zones nord des régions de Tillabéry, Tahoua, Dosso, Maradi et Zinder ainsi que la totalité des régions de Diffa et d'Agadez » a-t-il souligné.

Les   interventions socio-économiques et   les   actions   de relèvement constituent le second axe des interventions la HACP. En effet, a-t-il rappelé, la zone nord de notre pays a subi de plein fouet des perturbations dues à l'insécurité. Il fallait donc intervenir et aider les communautés à résister et à se relever. « Ces actions de relèvement, qui viennent compléter les autres initiatives du gouvernement, visent à apporter aux populations les dividendes de la paix. Pour qu'elles contribuent à la consolidation de la paix, nos interventions socio-économiques doivent avoir des résultats rapides et
visibles, leur impact doit être immédiat. Nos interventions dans ce domaine prennent la forme classique des Activités Génératrices de Revenus, et des Activités à Haute Intensité de Main d'œuvre. Elles consistent en des opérations de microcrédit, en la réalisation des Banques céréalières, les Opérations de reconstitution de cheptel, et enfin des actions de formation des Jeunes, des femmes  et des groupes vulnérables. Ces actions visent à remédier aux effets du conflit, mais également à prévenir la reprise du conflit, à occuper la jeunesse et à la protéger des tentations », a dit le président de la HACP.
Enfin le troisième axe d’action de la HACP est l'animation du dialogue politique et social pour la promotion de la culture de la paix. C'est l'axe de la prévention et de la gestion des conflits. Les actions entreprises dans cet axe visent  l'enracinement de la démocratie locale, et la diffusion de la culture du compromis. Selon le Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, la HACP a  organisé plusieurs ateliers de prévention et de gestion des conflits au profit des chefs traditionnels, des éléments des forces de  défense et de sécurité, des conseillers municipaux et des Organisations de la Société Civile. C'est dans cet axe que s'inscrivent la tenue des fora, à l'image de celui de Tillabéri,  mais    aussi    les    missions    de sensibilisation qui sillonnent le pays sous forme de caravane de la paix.

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire