mercredi 13 novembre 2013

Aminatou, une jeune engagée

Aminatou Daouda Hainikoye a fait partie de la première édition de YALI (Young African Leaders Initiative) du président Obama en 2010. Elle était également présente à la réunion des anciens de YALI à Dakar en septembre 2013.

Juriste de formation, Aminatou Daouda Hainikoye défend avec énergie la cause des droits des femmes et des jeunes. Elle est actuellement Coordinatrice régionale du développement de la jeunesse du programme Paix à travers le Développement (PDEVII), un projet de l’USAID qui a pour but de lutter contre l’extrémisme violent en favorisant l’autonomisation des jeunes, le renforcement des capacités de la société civile et la bonne gouvernance locale. Aminatou Daouda Hainikoye est aussi coordinatrice du réseau GYIN pour le Niger (Global Youth Innovation Network), un programme qui vise à éradiquer la pauvreté qui touche les jeunes dans certaines régions rurales d’Afrique et d’Amérique, en les aidant à développer leur sens de l'innovation et de la création entreprise particulièrement dans le domaine de l’agro-business.

Ce qui la caractérise ? Le sens de l’engagement et du partage. Son homonyme ivoirienne, Kane Aminata Koné, en parle avec affection et admiration : « C'est une personne pour qui j'ai un profond respect et une grande affection. Je suis admirative de ce qu'elle accomplit au quotidien sans rien attendre en retour. […].
Aminatou partage beaucoup, et cela nous avons pu l'observer car chaque fois qu'elle a des informations utiles à la jeunesse ou des opportunités, elle n'hésite pas car elle a compris la synergie des actions dans un réseau. »

Ce sens aigu de l’importance du réseau, Aminatou Daouda Hainikoye le démontre encore actuellement en cherchant à fédérer les jeunes leaders anciens de Yali, non seulement au niveau francophone, mais aussi anglophone pour, dit-elle, « aboutir à la mise en place d’une structure formelle pouvant permettre aux YAL de travailler en synergie afin d’être plus efficaces sur le continent en faisant entendre leur voix au-delà de leur pays respectif. »

« Bien que nous ne soyons pas du même pays, dit encore son amie Aminata Koné, nous avons en partage un même continent, un même prénom, mais surtout un même idéal, celui de voir l'Afrique rayonner grâce à sa jeunesse. »


Par Nouveaux Horizons

Réactions :

1 commentaires :