mercredi 27 novembre 2013

Le CEG 1 d’Agadez



Dans une classe de 6ème.... 
Depuis 1961, date de son ouverture, cette école a formé les grands cadres de la région parmi lesquels, il y a l’actuel Premier Ministre, Brigi Rafini. Mais aujourd’hui, le CEG 1 d’Agadez récemment transformé en CES (centre d’enseignement secondaire) peine à fonctionner normalement, faute d’infrastructures notamment les tables bancs et salles de cours. Sur ses 2033 élèves repartis dans 26 classes de la 6ème à la seconde, un grand nombre prend les cours à même le sol. En classe de 6ème  par exemple, les élèves se retrouvent à plus de 80 dans une seule salle de classe avec à peine une dizaine de tables bancs. « Il y a des moments où je me sent déprimé face à cette situation», nous a confié Wargazan Djibrilla, Directeur de cette école qui dit avoir un manque de 15 classes. Pour lui, s’il y avait une mutuelle des anciens élèves, tous ces problèmes n’allaient peut être pas se poser.
Dans une classe de 3ème au cours d'une interrogation...
Les difficultés n’empêchent cependant pas à cet établissement de fournir de bons résultats. Lors du dernier examen de BEPC, elle a enregistré un taux  d’admission de 70,23% et le premier du centre était issu de cette école. Aussi, sur 8 filles boursières parrainées par l’Unicef, 5 ont pu admettre au BEPC. Si des moyens considérables étaient alloués à cette école, certainement que les résultats seront meilleurs.
 En attendant que les 175 tables bancs promis par les autorités en charge de l’école arrivent, les parents d’élèves ont cotisé pour réhabiliter prés de 250 tables bancs.



Par Islaman Abdou

Vue de la cours du CEG 1....

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire