jeudi 13 décembre 2012

Zoom sur la plateforme régionale de Niamey

Vendredi le 30 novembre 2012, la Direction régionale de la formation professionnelle et de l’emploi  (DRFPE) de Niamey a inauguré sa plateforme d’information, d’orientation professionnelle et d’accompagnement des jeunes. Cet évènement est placé sous le signe du partenariat.


Trois (3) questions ont été posées à Tchouloum Mamadou, responsable de la plateforme :

Comment la plate-forme a-t-elle vu le jour?
"L’ouverture de cette plateforme est un évènement que nous attendions depuis 2010. Malheureusement la Direction Régionale de la Formation Professionnelle et de l’Emploi n’avait pas de local à mettre à notre disposition. Nous   étions obligés de chercher une autre solution, et c’est auprès des partenaires que nous l’avons trouvée. La plateforme régionale de Niamey est en effet le fruit d’une collaboration entre notre direction et la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports, qui a mis à notre disposition un espace de travail. C’est donc avec grand plaisir que la plateforme régionale de Niamey ouvre aujourd’hui ses portes aux jeunes. Nous les accueillons tous les jours, dans nos locaux, situés juste à côté de la Maison de la Culture Diado Sékou."

Quelle est votre degré de motivation ?
"Nous devons être à la hauteur de la mission qui nous a été confiée. La ville de Niamey compte maintenant cinq plateformes d’orientation-jeunesse. Ce n’est pas assez pour répondre aux demandes de tous les jeunes de la capitale mais c’est déjà un bon départ. Chaque jeune correctement orienté ou appuyé sera pour la plateforme une victoire. En tant que professeur de jeunesse et animateur, j’attache une importance particulière à tout ce qui est lié à l’insertion des jeunes. Je me sens à l’aise dans  mon rôle de responsable de plateforme, même si  je reconnais que ce n’est pas un travail facile."

Après l’inauguration, quelles sont les prochaines étapes ?
"La plateforme va commencer à accueillir les jeunes, et à étudier leurs besoins. Nous essaierons de répondre dans la mesure du possible à leurs demandes. Aussi,  il nous est nécessaire de multiplier nos partenaires, car  le développement de la plateforme ne peut se faire sans eux. Nous comptons sur le forum du 10 décembre pour les rencontrer et leur montrer notre détermination."

Sani Ayouba

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire