mardi 20 août 2013

Inondations au Niger

La quasi totalité des huit régions du Niger, y compris celle d'Agadez située aux portes du désert, sont touchées par les inondations, indique le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l'ONU dans son dernier Bulletin publié à Niamey. Les régions de Maradi (centre-sud) et Zinder (centre-est), habituellement en proie aux crises alimentaires du fait de la sécheresse, sont parmi les plus affectées par les inondations. Deux fillettes âgés de 3 et 5 ans ont péri dimanche dans l'effondrement de leur maison dans un village de Zinder où 135 millimètres de pluies sont tombés en quelques heures, a indiqué la radio privée Anfani.
Parmi les nombreux blessés on dénombre deux femmes enceintes à Zinder et Maradi, précisent Anfani et Ocha. Dans la seule ville de Maradi, également la capitale économique du pays, un millier de personnes sont sans-abris après l'effondrement d'une centaine de maisons, note Ocha. Les sans-abris sont déjà relogés dans des écoles et le gouvernement annonce l'envoi de vivres aux sinistrés notamment à ceux de Maradi, a indiqué à l'AFP la municipalité de Maradi. Dans la zone de Tilabery, à Banibangou, une centaine d'habitations se sont effondrées mettant prés de 18 000 personnes en situation d’urgence.
 
L'ONU a averti que le Niger risque d'être confronté cette année à une "invasion massive" de criquets pèlerins, du fait des fortes pluies qui ont favorisé l'éclosion des larves des acridiens. Actuellement, la campagne agricole bat son plein au Niger, pays très sec, souvent confronté à de sévères crises alimentaires du fait de la sécheresse ou des dégâts causés par les criquets.

Source AFP et Oxfam
 Photo : Association Thedil, Inondations de 2012

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire