mardi 15 septembre 2015

L’USN a tenu son 11e Congrès statutaire à Mirriah (Zinder)

Le Congrès qui se tient après plus d’une année de retard, a enregistré la participation de 67 sections dont 7 en provenance de l’extérieur, une première dans l’histoire du principal syndicat des scolaires nigériens.
Les travaux qui se sont poursuivis jusqu’au 12 septembre se tiennent sous  le thème : «Les scolaires face aux défis sécuritaires: cas du terrorisme au sahel, quelle contribution? ».
 La première journée du Congrès a été consacrée à la cérémonie d'ouverture officielle des travaux, puis à la présentation du bilan du Comité Directeur (CD) sortant. Pour rappel, le CD sortant dirigé par Anass Djibrilla arrive en fin de mandat après deux échéances non réglementaires (2 années au lieu d’une année de mandat selon les textes de l’USN). La deuxième  journée à été consacrée à la mise en place de la table de séance et dans la soirée par la très attendue étape de la critique et de l’autocritique des membres du CD ainsi que de leur bilan. Cette dernière procédure a été suivie par l’adoption du bilan de la direction sortante et par la suite, la mise en place des différentes commissions.
La dernière journée des travaux a été particulièrement réservée à l’élection des nouveaux membres du CD, le véritable enjeu de ce 11e Congrès qui se tient sur fonds de tiraillements et de manipulations politiques pour le contrôle de l’USN.
A la fin des travaux, un nouveau Comité Directeur a été élu avec à sa tête Ousseini Sambo.

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire