lundi 22 juillet 2013

Apprendre le français aux enseignants

Ces dernières années, le taux brut de scolarisation a connu une hausse importante. De 63% en 2007-2008, il est passé à 79% en 2011-2012, à l’école primaire.
Cette bonne nouvelle est aussi un défi pour les autorités, en termes de qualité de l’éducation. Au Niger, plus de 80% des enseignants sont des contractuels et la majorité sont sans formation. L’Unicef, en partenariat avec la coopération luxembourgeoise de développement, appuie depuis le 1er Juillet deux formations de 45 jours en langue française dans la région de Dosso. Ces sessions ont trois objectifs :
• renforcer les capacités de pilotage et d’encadrement du système de formation, en prenant en compte les dimensions genre et droits humains ;
• assurer une formation diplômante, en cours d’emploi, à 300 contractuels (hommes et femmes) n’ayant pas bénéficié d’une formation avant emploi ;
• assurer la maîtrise par les enseignants, quel que soit leur statut, du français, langue d’enseignement, de communication et de formation.
La première session est destinée à 24 formateurs de toutes les régions du Niger, sauf Dosso. Les capacités de ces conseillers pédagogiques, professeurs de français des CEG et CES et inspecteurs seront renforcées en didactique du français langue vivante. Ces formateurs constitueront ensuite un noyau de formateurs, en charge de former quatre-vingt (80) formateurs régionaux.
La seconde session bénéficiera à 300 enseignants contractuels sans formation initiale issus de la région de Dosso.
Suivons l’un des 300 enseignants, Ahmed Bachir, qui dit avoir beaucoup appris en matière d’expression:http://www.youtube.com/watch?v=9i-siSA84rE



Par Islaman Abdou

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire