mercredi 7 novembre 2012

Un engagement pour la jeunesse

Les participants à la table des pourparlers.
Elu vice-président du Conseil National de la Jeunesse du Niger (CNJN), cela apparait pour moi comme une reconnaissance nationale pour mon engagement et mon leadership en ce qui concerne la participation des jeunes aux actions visant le développement.

Mais avant, c’est au plan international que j’ai eu cet honneur. En effet, en tant que Directeur Exécutif des Jeunes Volontaires pour l’Environnement au Niger (JVE), la société civile du monde entier m’a élu pour la représenter au niveau d’un vaste programme de la Banque Mondiale. C’est ainsi que je suis devenu observateur du Programme Pilote sur la Résilience Climatique (PPRC), des Fonds d’Investissements Climatiques de la Banque  Mondiale, en février 2012. Suite à cela, j’ai participé à la première réunion des membres du sous-comité, en mai 2012 à  Washington. Et je viens de prendre part au forum des partenaires et aux réunions parallèles qui ont eu lieu à Istanbul, du 30 octobre au 7 novembre 2012.

Il faut noter que les Fonds d’Investissements Climatiques sont une initiative de la Banque Mondiale, pour aider les pays à faire face aux problèmes liés au changement climatique, avec l’appui des pays donateurs et des banques multilatérales de développement. Le PPRC en tant que programme pilote, ne concerne que neuf pays dans le monde, dont trois en Afrique. Il s’agit du Niger, de la Zambie, et du Mozambique. Pour notre pays, il est prévu un investissement de 110 millions de dollars, dont 50 millions sous forme de subvention et 60 millions sous forme de crédit.

Les activités se sont déroulées comme suit : le 30 octobre fut consacré à la réunion des pays concernés par le PPRC. Elle a regroupé les pays donateurs, les pays pilotes, les banques multilatérales de développement, les observateurs et des invités.  Après une mise au point sur l’état d’avancement des projets des pays pilotes, un temps a été consacré aux échanges  d’expériences. Ainsi, le Cambodge et le Mozambique ont présenté leurs programmes d’étude sur le suivi et l’évaluation du PPRC.  https://climateinvestmentfunds.org/cif/content/report-back-ppcr-pilot-countries-meeting

Les observateurs de la Societé Civile
et du secteur privé
Apres une journée de tourisme, les travaux ont repris, avec une réunion du sous-comité PPRC. A l’agenda, le rapport opérationnel annuel à mi-parcours. Selon ce rapport, à la date du 30 septembre 2012, les contributions s’élevaient à  911,9 millions de dollars et les engagements à 212,5 millions de dollars. Ce qui fait  un total de 1.124.500 dollars. Notons aussi qu’à ce jour, le sous-comité a approuvé des projets pour un montant total de 236 millions de dollars en subvention et 108 millions de dollars sous forme de crédit. Enfin, un montant de 25 millions de dollars  vient d‘être approuvé, pour financer le plan stratégique de la Papouasie Nouvelle-Guinée, sur la résilience climatique. https://www.climateinvestmentfunds.org/cif/sites/climateinvestmentfunds.org/files/PPCR_presentation_1_PNG_IP.pdf

Pour tout savoir sur le  le forum :  https://www.climateinvestmentfunds.org/cif/event-partnership

Sani Ayouba


Réactions :