lundi 26 novembre 2012

Cimetière des motos

Poussés par le problème de l'emploi, nombreux sont les jeunes qui n’ont d’autres issues que de se créer des métiers pouvant leur permettre de subvenir à leurs besoins. Aux alentours du grand marché s’est improvisé un autre marché,  celui des carcasses de motos. Ici, vous y trouverez toutes sortes de pièces pour vos engins à deux roues. Harouna, 19  ans, témoigne sur la réalité de son travail :  

«  J’ai quitté les bancs de l’école en classé de 3e et j’exerce ce métier depuis plus de deux ans. Dieu merci nous arrivons à gagner notre vie. Nous achetons les vielles motos ainsi que les motos accidentées. Ensuite nous les mettons en pièces pour les revendre ».


L’ambiance est comme celle d’un marché  ordinaire: tout se vend et tout s’achète tant qu’il s’agit de motos. La fréquentation accrue du « cimetière des motos » - c’est comme ça qu’ils ont surnommé cet endroit - a poussé des jeunes filles à installer des stands. Certaines pour la  restauration et d’autres pour la vente de produits divers. Par ailleurs,  les jeunes qui animent ce marché sont parfois confrontés à des risques car des personnes de mauvaise foi pourraient leur vendre des pièces volées et c’est à eux d’endosser la responsabilité. Dans la plupart des cas ils ne connaissent pas leur contractant. Alors prudence !

Par Islaman Abdou

Réactions :