dimanche 19 janvier 2014

Soulèvement scolaire à Zinder


-Violation récidive des règlements par le proviseur du CES Zengou qui a encore porté la main sur un élève du terminal -Cohabitations anarchiques des écoles sur un même site -Les problèmes des terrains d’EPS dans les établissements scolaires -Refus de clôture du CES Zengou dont le financement est acquis depuis un long moment -Dotation en matériels informatiques avec connexion internet de certaines écoles -Construction des laboratoires, bibliothèques, infirmeries et embranchement en eau dans certains établissements -Recrutement des nouveaux allocataires et rehaussement de l’enveloppe -Constructions des classes en matériaux définitifs. Telle est la plate forme revendicative de la section lycéenne collégienne de Zinder rejetée après examen par les autorités administratives de la région. Ce qui avait provoqué le Mardi 14 Janvier la colère des scolaires qui sont descendus dans les rues pour bruler des pneus et s’en prendre aux biens publics que privés. Même le commissariat de la ville n’était pas épargné. 23 personnes dont 15 élèves arrêtés et placés en garde à vue par la police. Parmi eux, 5 sont libérés suite à l’intervention de leurs parents qui sont des grandes personnes selon Abdoulmoumouni Batré le secrétaire général de la section lycéenne collégienne. Après 48H de garde à vue, les 18 autres dont 10 élèves sont déférés à la maison d’arrêt de Zinder. De ce fait, la section lycéenne collégienne est entrain d’observer une grève d’avertissement de 48H. Les portes des écoles sont fermées à Zinder. La situation reste tendue. Dans les paramètres qui vont intervenir, seules les autorités seront responsables de tout ce qui pourra advenir selon les responsables des élèves. Bachir Djibo

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire