vendredi 13 mai 2016

Le 13 Mai, le Niger célèbre ses héroïnes

Depuis 1991 et la marche historique des femmes nigériennes pour réclamer, une plus grande représentativité au sein de la commission préparatoire de la Conférence Nationale Souveraine, le 13 Mai symbolise la journée nationale de la femme. Une journée mise à profit par les femmes, les pouvoirs publics et les partenaires pour réfléchir sur les préoccupations et défis de la femme nigérienne concernant la promotion et le développement de la femme nigérienne. 
D’ailleurs le thème de cette année porte sur l’autonomisation de la femme en lien avec le développement durable. Une thématique qui cadre bien selon la Ministre de la Promotion de la Femme et de la protection de l’Enfant avec les priorités des autorités de la 7ème République, celles de donner aux femmes l’opportunité d’être de véritables et incontournables actrices du développement. Au Niger, les femmes représentent 50,60% de la population malheureusement malgré ce poids numérique elles sont les plus analphabètes avec un taux de 72% et les plus pauvres. En effet quatre pauvres sur cinq sont des femmes du fait qu’elles continuent de crouler sur le poids des pesanteurs socio-culturelles et économiques malgré qu’elles mènent souvent des Activités Génératrices de Revenus. En cause leur dépendance matérielle caractérisée par un faible pouvoir de décision, une pénibilité des travaux et de nombreuses barrières les empêchant l’accès aux services de base et leur dépendance financière qui se traduit par une monétisation faible, de nombreuses barrières aux connaissances, aux emplois et aux ressources productrices. C’est pourquoi l’autonomisation de la femme se veut une stratégie visant à réduire la situation de dépendance générée par des irrégularités de genre. Ainsi dans son message en prélude en cette journée de la femme nigérienne, la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a rappelé la série d’actions menées par le Gouvernement dans ce sens avec l’élaboration du Programme de Développement Economique et Social qui fait la part belle à l’autonomisation de la femme sans oublier la création d’une direction de l’autonomisation des femmes et l’élaboration d’un programma nationale d’autonomisation des femmes. Elle a invité le Gouvernement, les députés nationaux, les leaders d’opinion, les chefs traditionnels et religieux et tous les acteurs à des réflexions fécondes pour que désormais les résultats plus conséquents puissent être enregistrés en matière d’autonomisation des femmes en vue de leur participation pleine, efficiente et entière au développement durable. Il faut noter que cette journée de la femme qui est à sa 25 ème édition sera célébrée avec faste par les femmes nigériennes sur toute l’étendue du territoire à travers plusieurs et diverses activités.

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire