mardi 1 mars 2016

Niamey abrite la première édition de la journée africaine de l’alimentation scolaire.

Ce 1er mars 2016 a marqué le lancement de la première édition de la journée africaine consacrée à l’alimentation scolaire. C'est Niamey qui a aceuilli cette première édition.  
Cette journée, dont le thème central est : « L’alimentation scolaire liée à la production locale, vecteur de développement durable en Afrique » a été célébrée à travers diverses activités sur l’ensemble du continent et rehaussée par une série d’événements officiels dans la capitale nigérienne, Niamey. La journée africaine de l’alimentation scolaire a été instituée par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement lors du 26 e sommet de l’Union africaine, en reconnaissance de la valeur immense de l’alimentation scolaire liée à la production locale pour maintenir davantage les enfants à l’école et améliorer leur performance scolaire ainsi que pour stimuler la production de revenus et l’entrepreneuriat dans les collectivités locales.
Un certain nombre de pays africains expérimentent déjà les programmes d’alimentation scolaire ; cependant, le financement inadéquat et la trop grande dépendance envers les bailleurs de fonds étrangers, une mauvaise logistique et la fourniture d’aliments secs sans diversité alimentaire font que ces programmes ne parviennent pas toujours à atteindre l’objectif visé. C’est pourquoi l’on s’est dorénavant tourné vers l’alimentation scolaire fondée sur la produits locaux, du fait de son approche intégrée et multisectorielle.
Au Niger, 10% seulement des écoles primaires bénéficient d’un programme d’alimentation scolaire. Pourtant les cantines scolaires sont importantes : un enfant bien nourri se concentre mieux et apprend plus facilement qu’un enfant au ventre vide! 
Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) travaille en collaboration avec 65 Etats à travers le monde dans la mise en œuvre de programmes d’alimentation scolaire qui constituent un filet de protection efficace, permettant de s’assurer que plus de 18 millions d’enfants ont accès à l’éducation et à la nourriture. En Afrique seulement, le PAM travaille avec 39 Etats. Dans le cadre de la lutte contre la faim, les repas scolaires constituent un excellent investissement dans l’avenir de la génération future.

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire